Revenir

PastGroup8 THEO CECCALDI & ROBERTO NEGRO
  • Théo Ceccaldi violon, alto
  • Roberto Negro piano
 

Ce sont deux enfants terribles, des mécaniciens du désordre, moitié savants fous, moitié moines défroqués, qui rient de leurs farces, inventent d’exaltantes odyssées et, l’instant d’après, se figent dans la froide alchimie du marbre et de l’airain. Jamais là où on les attend, Roberto Negro, le pianiste, et Théo Ceccaldi, le violoniste, agissent en dandys : excentriques, anarchistes, risque-tout, mais soucieux de leur élégance. A deux, ils inventent une musique très évocatrice, sorte de science-fiction sonore où le western côtoie le steampunk, le sentiment sans fard la bizarrerie la plus entortillée, où les horloges se détraquent et les cuillers dansent la gigue tandis que souffle l’aquilon solitaire dans une église à l’abandon. Formidable bazar de brocanteurs qui jouent à se téléporter d’un oxymore à l’autre sans nous perdre en route. Car, avec eux, l’avant-garde se départ de son éventuelle sécheresse pour exulter d’impétuosité, de joie, de jeu. Elle jette ainsi un sort à l’éternelle question du prétendu fossé censé partager exigence élitiste et immédiateté populaire. Montevago, c’est, soutenue par les plus folles audaces et ne faisant l’impasse sur rien, la grande musique accessible à tous. 

Louis-Julien Nicolaou

tl_files/roberto/albums/logo_recompense/ffff_telerama.png

 

 

Rarement deux instruments entrent à ce point en fusion.  
Frédéric Goaty - JAZZ MAGAZINE

Leur duo se recommande de lui-même. 
Michel Contat - TELERAMA 

Notre attention est tenue en éveil et notre plaisir total.
Olivier Acosta - MOZAIC JAZZ

un duo de génies.  
Alain Gauthier - CULTURE JAZZ

Magistral !
Xavier Prévost - DERNIERES NOUVELLES DU JAZZ

 

Revenir